Caniapiscau Imprimer email

Caniapiscau : l'expérience des vastes étendues nordiques

À l'intérieur de la grande région de Duplessis, le territoire de Caniapiscau se distingue par sa situation nordique et ses magnifiques paysages de la taïga. Bien que la région vive au rythme de l'exploitation minière, ses montagnes, forêts, lacs et rivières font le bonheur des amateurs de grands espaces. Les villes de Fermont et de Schefferville, avec les communautés innue de Matimekosh - Lac John et naskapie de Kawawachikamach, constituent les principaux secteurs habités de la région.

À bien des égards, la région de Caniapiscau est marquée par la démesure! Si le territoire est caractérisé par l'immensité de ses sites miniers, il l'est aussi par ses troupeaux de caribous, comme en fait foi le troupeau migrateur de la rivière George qui le traverse et qui, selon le dernier inventaire fait en 2001, comptait près de 400 000 individus. On peut aussi observer cette démesure avec le mur-écran de Fermont, un gigantesque complexe multifonctionnel de plus d'un kilomètre de longueur qui fait office d'écran destiné à stopper les glacials vents dominants du nord! Cette véritable ville intérieure abrite des centaines de logements et la plupart des services de la municipalité.

Endroit de prédilection pour les chasseurs, pêcheurs, canoteurs et randonneurs, la région s'avère un important point de départ pour les excursions de motoneige, la randonnée pédestre et la descente de rivières. Avec une saison de motoneige qui s'étend de la mi-décembre à la mi-avril et plus de 650 kilomètres de sentiers, dont le « sentier Caribou », entre Fermont et Port-Cartier, la région est un véritable paradis pour les motoneigistes. Quant aux amateurs de randonnée pédestre, ils découvriront avec bonheur les sentiers des monts Severson et du mont Daviault, tout près de Fermont, et les plus expérimentés voudront absolument gravir les sentiers des monts Groulx, dont certains sommets culminent à plus de 1000 mètres d'altitude. Enfin, des expéditions de canot-camping sur la rivière Moisie ont comme points de départ certains lacs et rivières de la région de Fermont.

Comment s'y rendre

L'accès à la région se fait principalement par la route 389 depuis Baie-Comeau ou par le train depuis Sept-Îles. La 389 offre du même coup un accès au Labrador, avec la route Trans-Québec-Labrador. De son côté, la société Transport ferroviaire Tshiuetin, propriété conjointe des nations innues et naskapie de Sept-Îles, Matimekosh - Lac-John et Kawawachikamach, assure le transport des voyageurs et des marchandises vers Schefferville, sur une distance de 573 km.

 

FacebookBTN

CoupCoeur
itineraire
No Active Advert Groups
SejDec_v2_norm SejAve_v2_over
SejCha_v2_over SejMot_v2_over

118774-Bouton-WEB-CoSte